mercredi 2 septembre 2015

The winner’s curse - Marie Rutkoski


Lu en: VO
Titre en VF: Non traduit
Genre: Fantaisie, Trahisons
Narrateur 3ème - 2 personnages
Suite : The winner's crime
Mon Avis:  


Résumé (traduit):

En tant que fille du général d'uin vaste empire qui réduit en esclavage ceux qu'il conquiert, Kestrel a deux choix: elle peut s’enrôler dans l'armée, ou se marier. Mais Kestrel a d'autres intentions. Un jour de vente, elle se retrouve subjuguée devant un des esclaves. Arin semble vouloir défier quiconque le regarde. Suivant son instinct, Kestrel l'achète sans se méfier des conséquiences. Il ne faut pas longtemps avant qu'elle ne doive cacher son amour grandissant pour Arin. Mais lui aussi a un secret et Kestrel va vite comprendre que le prix à payer pour cet homme est plus cher que ce qu'elle n'avait imaginé.  






Je m’étais procuré ce livre lorsque je m’étais rendue compte que les livres de conspiration, où trahisons et complots se mêlaient à la romance me plaisaient énormément. Celui-ci semblait être parfaitement taillé pour moi, et il a répondu à toutes mes espérances. Je vous conseille de lire la note de l’auteure à la fin avant de lire le livre. Elle nous explique d’où vient l’expression “The winner’s curse” (la malédiction du vainqueur) qui convient parfaitement au roman.

Nous sommes plongé dans la vie de Kestrel, la fille du général de l’armée Valorienne, qui maintient l’ordre dans la région où vivaient les Herranis avant d’être conquis. Elle sait qu’elle devra bientôt choisir entre se marier ou entrer dans l’armée, mais aucun des deux choix ne lui convient. Un jour de marché, elle va trouver en Arin, un esclave Harrani, une qualité qu’elle recherche depuis longtemps, et va l’acheter. D’abord regrettant son geste, elle va peu à peu apprendre à connaitre le jeune homme et va nouer une complicité avec lui. Cependant, tout le monde cache des secrets et Kestrel va se rendre compte qu’elle va payer cette acquisition bien plus cher qu’elle ne l’avait prévu.

Ce que j’ai d’abord apprécié, c’est que l’auteure nous donne une brève explication de l’histoire des deux peuples et de la façon dont les Valorians sont devenus vainqueurs, sans s’embourber dans les détails et nous perdre en chemin. J’aime quand je n’ai pas toutes mes réponses au début du livre et que je découvre le passé au fur et à mesure. Cela laisse plus de suspens et surtout plus de place à l’action. C’est alors plus facile de rentrer dans l’histoire et de s’attacher aux personnages. Kestrel m’a tout de suite plu. Elle est douce et prévenante, tout en ayant un esprit vif et acéré. C’est une bonne stratégiste, même si elle est capable d’être surprise. J’ai aimé le fait qu’elle se pose des questions sur la façon dont sa société fonctionne. Elle n’ai pas seulement la fille gâté d’un homme de prestige. Elle remet en question l’esclavage du peuple vaincu ainsi que ce que les aristocrates considèrent comme bienséant.
Arin quant à lui est plutôt mystérieux. On découvre ses intentions au fur et à mesure. Cependant je n’ai jamais perdu confiance en lui. Il dégage cette douceur et cet instinct protecteur qui révèle rapidement ses intentions envers Kestrel. De plus lui aussi est un fin stratégiste tout à fait capable de rivaliser avec la jeune femme.

En nous donnant le point de vue des deux personnages (même si celui d’Arin est plus rare), l’auteure ne nous cache pas ce qui est sur le point de se produire, ni certaines des trahisons qui vont avoir lieu. Cependant en nous mettant dans la confidence, elle nous fait craindre encore plus la réactions des autres personnages. Mon coeur a plus d’une fois battut à cent à l’heure quand je savais ce qui était sur le point de se produire et en attendant de savoir comment Kestrel ou Arin allaient réagir.

La romance n’est pas prédominante dans le roman. Elle n’est ni flagrante, ni trop rapide. Kestrel et Arin apprennent à se connaitre, mais ils savent aussi que tout amour entre eux est interdit. Ils sont de rang totalement différent mais aussi appartiennent à deux peuples qui se font la guerre. On les voit lutter entre leurs sentiments et leur loyauté envers leurs gens.
Bien que l’action en elle-même ne rythme pas toutes les pages du roman, les trahisons et les secrets le font. Je ne me suis pas ennuyée en le lisant, j’en ai même dévoré chaque page...jusqu’à cette fin… Et quelle fin ! Elle est à la fois belle et à la fois une torture pour moi. Mais surtout elle représente bien le Winner’s curse. Une fois lu, il me fallait absolument acheter le prochain tome.

Si vous aimez les histoires de trahisons et de stratégie militaire, mêlées à une romance interdite, vous serez servis avec ce roman. L’écriture de l’auteure est en plus très agréable, et vous embarquera dans son monde et ses coutumes.


7 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Très belle chronique, très bien construite!
    Je ne peux qu'approuver ton avis!
    Vivement la suite!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup ! Oui c'est sur vivement la suite :) Je pense qu'il ne va pas rester longtemps dans ma PAL !!

      Supprimer
  3. Ah celui là je l'avais repéré chez une copine et il a rejoint ma pal il y a quelques mois. Je n'ai pas encore eu le temps de m'y mettre mais il me fait toujours terriblement envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est trop bien !!! Je suis ne train de lire le second tome et il continue avec brio cette saga. N'hésites pas à le sortir de ta PAL :D

      Supprimer
  4. Je pense que ce livre pourrait beaucoup me plaire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tant mieux. Il est vraiment bien, n'hésites pas ;)

      Supprimer